highlights
upcoming
Greenfield Festival
08.06-10.06.2017
Interlaken
Festi'Neuch
15.06-18.06.2017
Neuchâtel
Montreux Jazz Festival
30.06-16.07.2017
Montreux
Openair Frauenfeld
06.07-08.07.2017
Effretikon
Eurockéennes
06.07-09.07.2017
Belfort
Magazine News
latest magazine
news pic
0000-00-00 00:00:00
Nick Cave en concert


Évènement rare : Nick Cave & The Bad Seeds annoncent une tournée européenne cet automne.
Après l’Australie et les USA, la formation australienne se réjouit de prolonger les hostilités sur le continent Européen et dans des villes peu, voire jamais traversées par le groupe. Depuis 2004 et un concert à la Salle Metropole de Lausanne, Nick Cave & The Bad Seeds ne se sont produits qu’à une reprise en Suisse romande, en 2013, sur la Grande Scène du Paléo Festival.

« Skeleton Tree », sixième album studio de Nick Cave & The Bad Seeds sorti en septembre 2016, accompagne la sortie d’un film documentaire relatant le making-off de son enregistrement (One More Time With Feeling). Chaque nouveau disque et chaque nouvelle tournée du groupe sont habituellement salués par le public et la critique. Le dernier album ne déroge pas à la règle : son succès est retentissant. « Skeleton Tree » est entré en première position des charts dans 8 pays et dans le Top 5 dans 11 autres (2ème au Royaume-Uni, 27ème aux États-Unis, une première dans le parcours du groupe). Avec plus de 5 millions d’album vendus dans son histoire, Nick Cave & The Bad Seeds ont influencé en plus de 30 ans des générations entières d’amateurs de blues et de rock.
Le groupe se produira le 13 novembre à l'Arena de Genève.

news pic
0000-00-00 00:00:00
Gorillaz Festival


Tenez-vous prêt, Gorillaz revient en live. Plutôt que de booker une tournée dans des festivals reconnus et des salles de concert du monde entier, le groupe virtuel de Jamie Hewlett et de Damon Albarn sera à l’affiche de son propre festival baptisé Demon Dayz, évidemment en référence à leur fameux album paru en 2005.
Seul Gorillaz est programmé pour l’instant mais d’autres groupes, sélectionnés par Albarn et Hewlette eux-même, sont attendus. L’évènement, qui a déjà sa page Facebook, aura lieu le 10 juin 2017 à Margate en Angleterre, dans le parc d’attractions Dreamland. Selon Pitchfork, le festivaliers auront même accès aux attractions gratuitement.

news pic
0000-00-00 00:00:00
Depeche Mode


Le groupe anglais a annoncé, lors d'une conférence de presse à Milan, la sortie de son quatorzième album, baptisé Spirit. Une tournée internationale est prévue à partir du 5 mai à travers 20 pays d'Europe.
Voilà trente-six ans que Depeche Mode enflamme les scènes du monde entier. Le groupe britannique, composé de Andrew Fletcher, Dave Gahan et Martin Gore, n'est pas près de prendre sa retraite.

Comme beaucoup d’aventures musicales, c’est un peu par hasard que commence la saga de The Offspring. En 1984, deux lycéens, Bryan Holland et Greg Kriesel, refoulés d’un concert du groupe Social Distortion, bavardent et décident de former un groupe. Sous le nom de Manic Subsidal, un groupe de punk-rock voit rapidement le jour, Bryan (rebaptisé Dexter) assurant la guitare et Greg (qui prend le nom de scène de Greg K) la basse. Tous deux donnent de la voix sur les chœurs, mais c’est Doug Thompson qui est chanteur principal. Jim Benton assure la batterie.

La première formation ne dure que quelques mois et, après le renvoi de Doug Thompson, Dexter Holland devient chanteur en titre. En 1985, Kevin « Noodles » Wasserman, le concierge du lycée, intègre le groupe comme guitariste et choriste : de l’avis même de ses compères, une des raisons de son arrivée était qu’en tant que doyen du groupe, il était le seul à être assez âgé pour acheter l’alcool nécessaire à des beuveries festives. A la même époque, le groupe prend son nom définitif : The Offspring. Jim Benton est remplacé par James Lilja, puis par Ron Welty, et les jeunes rockeurs enchaînent les concerts, dans l’espoir de se faire remarquer au sein de l’énorme masse des musiciens californiens.

Après les revers, le Smash

Après un premier single en 1986, le groupe sort en 1989 chez un label indépendant (Nemesis) un premier album en format vinyle, The Offspring, qui passe quelque peu inaperçu. Le groupe commence à se faire connaître par des tournées, mais continue de galérer : symbole de cette période de poisse, l’agression que subit « Noodles » Wasserman, poignardé à la sortie d’un concert. Trois ans plus tard, le groupe bénéficie du soutien d’un vrai label, l'indépendant Epitaph Records (acteur majeur du revival punk en Californie, avec des groupes comme Bad Religion, NOFX, Rancid ou Pennywise) pour la sortie de son second album, Ignition, qui remporte un joli succès et renforce la renommée du groupe dans le milieu rock.

Mais c’est avec le troisième album, Smash, que The Offspring remporte le gros lot : sorti en avril 1994, le disque escalade les hit-parades, atteignant des scores sanss précédent pour un album distribué par un label indépendant. The Offspring, désormais appelé familièrement Offspring (nom présent sur la pochette du disque) devient la formation star du punk américain : six millions d’exemplaires de Smash sont écoulés aux Etats-Unis, les ventes mondiales se montant à 11 millions (1 million rien qu'en France). Signe du succès du groupe, le premier album homonyme est réédité en CD, tandis que le vinyle original devient une pièce de collection.

Major story

Après deux ans de tournée de promotion, le groupe quitte Epitaph Records pour signer chez Columbia et sortent en 1997 un quatrième album, Ixnay on the Hombre qui, s’il ne bat pas les records de Smash, accède au statut de Disque de platine. En 1998, l’album Americana emporte un vif succès, grâce notamment au single « Pretty Fly (For a White Guy) ». Avec l’album suivant, Conspiracy of One, le groupe entend prouver sa punk attitude par son soutien à la pratique du téléchargement, en proposant l’intégralité du disque sur son site. Mais, s’étant fait taper sur les doigts par Columbia, ils renoncent à ce projet et ne diffusent par ce biais que la chanson « Original Prankster ».

Offspring poursuit son parcours dans les années suivantes, les albums se succédant avec le même engouement public, tandis que leur label d’origine, Epitaph, propose de luxueuses rééditions remastérisées de Ignition et Smash. Après l’album Splinter, plus de trois ans de silence s’écoulent avant que le groupe ne se remette au travail pour un nouvel album, Rise and Fall, Rage and Grace. Les membres d'Offspring atteignent la quarantaine sans avoir rien perdu de leur pêche et, ni fous ni drogués, n’ont pas sombré dans le même enfer que certains de leurs prédécesseurs punkoïdes.
sitemap